Week-end à Saltillo

Arrivés à Saltillo, nous avons trouvé un hôtel où poser nos affaires et se réchauffer. J’ai passé le reste de la journée à travailler sur les photos réalisées les jours précédents. “El Tontin” (El Rey del Wepa de San Luis Potosi) nous a mis en relation avec “El Barra”, son acolyte local qui mixe de la cumbia colombienne. Le lendemain matin, il nous a invité chez ses parents à prendre le petit-déjeuner. La presse télévisuelle, comme Televisa, est venue nous rencontrer à la maison del Barra.

IMG_7758DSC00352IMG_7861IMG_7865

Nous sommes ensuite allés au quartier de “El Ojo de Agua” rencontrer la bande des “Millionarios” (“Millionnaires”). Ce quartier est situé sur les hauteurs de Saltillo, à proximité du centre-ville. Nous avons rencontré El Sema qui tatouait un Quetzalcoatl sur un gars de la banda. Après quelques interviews et photos, nous sommes allés dans le squat des “Millionarios”, une maison abandonnée à proximité de la rue principale. La bande nous a proposé d’aller dans la rue pour nous montrer comment se comporte la Police Municipale ici. Nous étions une trentaine de jeunes dans le rue et ça n’a pas manqué, quatre patrouilles ont déboulé à toute vitesse en freinant au dernier moment pour nous impressionner. Les Policiers ne portaient pas de cagoule et en voyant les caméras et appareils photo, ils n’ont pas frappé le groupe. Ils ont effectué un contrôle de “routine” et arbitraire en fouillant tous les jeunes présents, alignés contre le mur. Ils ont voulu embarquer deux jeunes qui “avaient les doigts qui a priori sentaient le cannabis”. Nous leur avons présenté le projet, différents papiers, articles de journaux et la Police s’est calmée. Ils n’ont embarqué personne et nous avons terminé cette entrevue en faisant une photo avec toute la bande sur la voiture de Police avec les agents.

IMG_8266IMG_7890IMG_7948IMG_7968IMG_8068IMG_8018IMG_8063IMG_8078IMG_8101IMG_8111IMG_8156IMG_8180

La soirée a été tranquille à l’hôtel pour traiter les photos du jour. Ce matin, Cesar est allé changer les plaquettes de freins de la voiture. Espérons qu’il sera possible de réparer les deux vélos en mauvais état avant de partir pour Monterrey.

Dans l’après-midi, el Barra nous a accompagné pour rencontrer la bande de Los Baggys au quartier de la Guayulera. Nous leur avons présenté le projet, réalisé quelques interviews sur leurs conditions de vies ainsi que quelques photos.

IMG_8320 IMG_8344 IMG_8373 IMG_8418

Le soir, nous sommes allés à un “Baile” animé par “Radio Pirata” del Barra, une soirée sur le même principe que celle du Rey del Wepa à San Luis Potosi. La soirée se passait dans le quartier des Nerds 16 en hommage à une petite du quartier qui est décédée pour non-assistance médicale. Plusieurs bandes étaient présentes, le tout dans une bonne ambiance. Vers minuit, un escadron du G.A.T.E. est intervenu pour “un contrôle de routine”. La musique s’est arrêtée et tous les hommes présents ont dû se placer les mains en l’air contre le mur pour qu’on les fouille. On dit que le G.A.T.E., l’équivalent local du GIGN français, fait partie des forces spéciales qui respectent le moins les droits de l’Homme. Ce soir-là, ils sont rentrés dans un terrain privé et ont embarqué quelques jeunes sous prétexte que leurs doigts sentaient le cannabis. Ils n’ont cependant frappé personne, chose pourtant assez courante, et ceci à cause de nos appareils photo. A Saltillo, comme dans le reste du pays, on préfère la répression à la prévention. Un Cri d’Existence, c’est pour dénoncer ces pratiques, et ce au plus haut niveau de l’Etat et pour sensibiliser le maximum de citoyens…

IMG_8480 IMG_8484 IMG_8580 IMG_8636 IMG_8677 IMG_8734

Le dimanche, nous sommes retournés au quartier del Ojo de Agua sur les hauteurs de Saltillo. On nous a coupé les cheveux à la mode “Barrio”, la Police nous a de nouveau tous controlé, la troisième fois en deux jours… En soirée, nous sommes allés au “Retro 85”, une espèce de boîte un peu bizarre où on ne vend aucune consommation. Les mecs de bandas sont torse nu et exhibent leurs tatouages en dansant sur de la cumbia tout en “parlant avec les mains”, un peu comme le fait la Mara en Amérique Centrale. Quelques gars de la sécurité divisent la salle en deux pour que chaque bande soit d’un côté, mais l’objectif de la soirée est bel et bien de se tabasser. Une ambiance assez spéciale, une sorte de défouloir…

IMG_8792IMG_8798IMG_8814IMG_8820IMG_8817DSC03009DSC03051DSC03064DSC03074

Le lundi matin, nous sommes allés à la Mairie de Saltillo remettre une pétition pour le respect des droits des jeunes de quartiers. On ne voulait d’abord pas nous recevoir, mais étant donné que plusieurs médias étaient présents, un élu nous a quand même reçu.

Le soir, nous sommes allés dormir dans un quartier de Ramos, ville périphérique de Saltillo. Nous sommes allés dans un salon de tatouage pour que Cesar se fasse tatouer un “Hecho en San Luis” sur le torse. Et nous avons fini la soirée dans cette petite maison.

DCIM999GOPRO IMG_4654IMG_4708 IMG_4666 IMG_4671DSC07323 DSC07286 DSC03206 DSC03216IMG_4720IMG_9003 IMG_9043 IMG_9139

Malgré de nombreux appels dans la presse locale, nous rencontrons des difficultés de financements pour mener à bien le projet ici au Mexique. Les fonds de la collecte Kisskissbankbank serviront aussi à le financer, comme la nourriture, réparations de voiture/vélos et hébergement dans les villes. Nous sommes à 33% de l’objectif et il reste 16 jours pour atteindre ces contributions espérées. Merci pour votre soutien!!!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s